Lucien Jonas (1880-1947) Le Haut Fourneau de Trith Saint Léger (1939) Peinture à l’huile sur toile Cette œuvre commandée par la Société des Forges et Aciéries du Nord et de L’Est représente l’outil de travail emblématique de la sidérurgie. Il représente aussi toute la hiérarchie sociale de l’entreprise sur le sol, à ses pieds
Jean Amblard (1911-1989) Les fondeurs vers 1950 Gouache sur parier Jean Amblard travailla avec Boris Taslitzky dans le Denaisis entre 1946 et 1947 pour le musée des Arts et traditions populaires. De ce travail de dessin intense, il tira un certain nombre de travaux en couleur, dont ces fondeurs, ébauche d’une grande toile pour la fédération CGT de la métallurgie
André Fougeron (1913-1998) La Tribune Peinture à l’huile sur toile André Fougeron est un des peintres communistes qui représentèrent le pays minier. Sa série de peintures : Le Pays des Mines réalisée entre 1947 et 1950 fut présentée dans toute l’Europe.
Corneille Theunissen (1863-1918) Maquette du monument à Pierre-Joseph Fontaine (1810-1877) Plâtre patiné et Bronze Dépôt du musée Théophile Jouglet d’Anzin Cette statue qui représente le Buste de Pierre-Joseph Fontaine, inventeur du système de « parachute des mines », système qui bloque les cabines d’ascenseur minier en cas de rupture des câbles sauva de nombreuses vies d’ouvriers mineurs. Son dépôt au musée de Denain par le musée Théophile Jouglet d’Anzin actuellement fermé témoigne de la collaboration entre les 2 établissements
Anonyme Portraits de Pierre Taffin et du marquis de Cernay (fin du XVIIIe siècle) Peintures à l’huile sur toile Dépôt du musée Théophile Jouglet d’Anzin Ces deux personnages sont deux des fondateurs de la compagnie des mines d’Anzin en 1757 avec le Vicomte Désandrouin dont le portrait est exposé au centre historique minier de Lewarde. Lors de la nationalisation des mines en 1949, ces grands portraits du XVIIIe siècle qui sont dans la tradition des portraits de gentilshommes d’épée et de parlementaires d’ancien régime et ne font pas allusion au rôle économique de ces personnages. Les toiles furent confiées au musée Théophile D’Anzin. La commune les a déposés au musée de Denain.
Anonyme Portraits de Pierre Taffin et du marquis de Cernay (fin du XVIIIe siècle) Peintures à l’huile sur toile Dépôt du musée Théophile Jouglet d’Anzin Ces deux personnages sont deux des fondateurs de la compagnie des mines d’Anzin en 1757 avec le Vicomte Désandrouin dont le portrait est exposé au centre historique minier de Lewarde. Lors de la nationalisation des mines en 1949, ces grands portraits du XVIIIe siècle qui sont dans la tradition des portraits de gentilshommes d’épée et de parlementaires d’ancien régime et ne font pas allusion au rôle économique de ces personnages. Les toiles furent confiées au musée Théophile D’Anzin. La commune les a déposés au musée de Denain.
Boris Taslitzky (1911-2005) Les fondeurs, 1946 Lavis d’encre de chine sur papier Dépêchés Par le Musée des Arts et Traditions Populaire en 1946-47 à Denain, Boris Taslitzky et Jean Amblard réalisèrent en 1946 et 1947 un ensemble de dessins mettant en scène toute la population ouvrière de l’époque.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Lucien Jonas (1880-1947) Les hauts fourneaux de Denain depuis la rivière des moulins (1913) Peinture à l’huile sur toile La sidérurgie a été une source d’inspiration pour les peintres Valenciennois. Lucien Jonas, emblématique représentant des peintres de l’industrie passera une partie importante de son temps à représenter les personnages et les paysages de ce mode industriel.
Lucien Jonas (1880-1947) Les grappilleurs de charbon ; la cafu Peinture à l’huile sur toile Ces deux toiles données par le peintre au poète mineur Jules Mousseron (1868-1943) témoignent des liens entre les artistes valenciennois de cette époque et leur attachement au monde minier.
Lucien Jonas (1880-1947) Les grappilleurs de charbon ; la cafu Peinture à l’huile sur toile Ces deux toiles données par le peintre au poète mineur Jules Mousseron (1868-1943) témoignent des liens entre les artistes valenciennois de cette époque et leur attachement au monde minier.
Corneille Theunissen (1863-1918) La Souris du fond, 1904 Plâtre patiné. Cette statue qui représente le poète mineur Jules Mousseron (1868-1943), illustre un de ses poèmes les plus célèbres en rouchi, la langue populaire locale.
Vase Campaniforme vers 1500 avant Jésus Christ Le second pôle des collections denaisiennes est l’archéologie du Denaisis dont certaines pièces ont une importance régionale, comme ce vase campaniforme
Squelette de cheval Epoque mérovingienne (6e 7e siècle) Une partie importante des collections archéologique est constitué des résultats des fouilles de la nécropole mérovingienne de Neuville-sur-Escaut. Bien que chrétiens, de nombreux francs étaient restés ariens et leurs tombes comme les tombes antiques comportaient un mobilier funéraire abondant, correspondant au statut social de la personne enterrée.
Fibule aviforme en bronze Epoque mérovingienne (6e 7e siècle) Une partie importante des collections archéologique est constitué des résultats des fouilles de la nécropole mérovingienne de Neuville-sur-Escaut. Bien que chrétiens, de nombreux francs étaient restés ariens et leurs tombes comme les tombes antiques comportaient un mobilier funéraire abondant, correspondant au statut social de la personne enterrée.
Seau en bronze et bois. Epoque mérovingienne (6e 7e siècle) Une partie importante des collections archéologique est constitué des résultats des fouilles de la nécropole mérovingienne de Neuville-sur-Escaut. Bien que chrétiens, de nombreux francs étaient restés ariens et leurs tombes comme les tombes antiques comportaient un mobilier funéraire abondant, correspondant au statut social de la personne enterrée.
Chaudron Epoque mérovingienne (6e 7e siècle) Une partie importante des collections archéologique est constitué des résultats des fouilles de la nécropole mérovingienne de Neuville-sur-Escaut. Bien que chrétiens, de nombreux francs étaient restés ariens et leurs tombes comme les tombes antiques comportaient un mobilier funéraire abondant, correspondant au statut social de la personne enterrée.
Anonyme Saint Eloi Bois polychrome et métal Cette statue de Saint Eloi, patron des forgerons et des métallurgistes provient d’un atelier de l’ancien complexe sidérurgiste d’Usinor. Fabriqué par les ouvriers eux-mêmes, il témoigne d’une foi populaire.

Musée d’archéologie et d’histoire locale de Denain

A l’instar de son voisin d’Escaudain, le musée d’archéologie et d’Histoire locale de Denain se trouve dans un endroit stratégique de la ville. Idéalement situé sur la place Wilson, il occupe la place précédemment réservée à la mairie.

La décoration et l’architecture des lieux sont les vestiges d’un temps où les richesses étaient abondantes dans cette cité connue pour son industrie minière et pour la sidérurgie.

 

Fondé en 1937, le musée d’archéologie et d’histoire locale de Denain a toujours eu pour vocation de devenir la mémoire de la cité.

Les collections et les pièces sont des témoins de l’histoire de la ville. Des nécropoles mérovingiennes aux stigmates des années 80, en passant par les empreintes de la bataille du Maréchal Villars, le musée offre à ses visiteurs une vision panoramique de l’histoire de la ville.

En effet, un fragment d’épée trouvé dans l’Escaut datant de l’invasion Viking aux côtés d’œuvres retraçant la Bataille de Denain sont des pièces maitresses du musée.

Il ne faut pas oublier les artistes Paul Barian, Boris Taslitzky, Emile Saudemont, Ginette Cyganik et bien d’autres qui viennent apporter une contribution de taille à la richesse des œuvres présentes Place Wilson.

Les visiteurs du musée d’archéologie et d’histoire locale de Denain pourront admirer des créations telles que « La souris du fond » par Corneille Theunissen, « Le sacrifice d’Isaac » et «Ouvriers métallurgistes » de Jean Amblard.

 

 

Place Wilson, 59220, Denain.